Entrepreneuriat

Hugo Ferrand souhaite démocratiser la bourse avec BetStock

14 avril 2022
[IMPULSE – portrait #2] Nos rencontres avec les étudiants en stage entrepreneurial de la promo IMPULSE 2022 continuent ! Pour le deuxième portrait de cette série, Hugo FERRAND s’est prêté à l’exercice.

Après un IUT en Gestion des Entreprises et des Administrations suivi d’un an et demi passé en Allemagne, Hugo intègre le programme Grande École d’Audencia en 2020 (AST). En 2021, il effectue une double majeure en contrôle de gestion et en finance d’entreprise, avant de rejoindre le programme IMPULSE en janvier 2022. Cette substitution du stage de fin d’études par un stage entrepreneurial va lui permettre d’effectuer un test de marché pour son projet, BetStock, et de monter en compétences dans certains domaines.

Quelle était ta vision de l’entrepreneuriat en arrivant à Audencia ?

Il y a quelques entrepreneurs dans mon entourage proche, ça m’a toujours fait rêver de les entendre parler de leur quotidien ! Je suis admiratif des gens qui vont au bout de leur idée et c’est un mode de vie qui m’a toujours attiré car on peut toucher un peu à tout : finance, juridique, rendez-vous clients, travail avec les équipes … ça allie créativité, gestion et relationnel.

Est-ce que tu avais déjà envie d’entreprendre en commençant tes études ?

Oui, dès le départ j’ai eu envie de lancer un projet. Je me disais que le meilleur timing pour se lancer c’était pendant mes études, avec cette approche « en me lançant maintenant j’ai tout à gagner et peu de choses à perdre ! ». Il faut juste accepter de s’engager dans une voie où on ne sait pas ce qui va se passer.

Comme je suis conscient de la difficulté de créer une entreprise, j’ai poursuivi mes études avec des spécialisations en finance et comptabilité afin d’avoir un plan B et m’orienter vers l’expertise comptable si mon projet entrepreneurial n’aboutit pas. 

Comment est née l’idée de ton projet entrepreneurial ?

Tout part d’une discussion entre amis quand j’étais à l’IUT (en 2018) pour savoir si on peut parier sur la bourse. Ce n’était pas allé beaucoup plus loin que ça, puis en arrivant à Audencia j’ai poussé la réflexion un peu plus pour savoir si ça existait déjà, ensuite pour comprendre pourquoi ça n’existe pas et dans quelle mesure on aurait le droit de le faire ou non.

C’est là que les contours de BetStock ont vraiment pris forme, avec cette volonté de démocratiser la bourse à travers des paris gratuits et ludiques.

A quel moment tu es sorti de la phase d’idée pour passer à l’action ?

En novembre-décembre 2021, grâce au programme EMERGE [ndlr : un des dispositifs d’accompagnement du Pôle Exploration & Entrepreneuriat d’Audencia], avant de commencer j’avais une idée très (voire un peu trop !) précise de ce que je souhaitais créer et mettre en place pour BetStock.

Les coaches EMERGE nous poussent à déconstruire nos à priori et nous orientent pour explorer d’autres pistes et réfléchir plus largement. Ce que je n’avais pas fait jusque-là, car seul on a tendance à foncer tête baissée. Cela m’a notamment permis de travailler sur le besoin avant de travailler sur la solution, ainsi qu’à valider le concept du projet pour justifier la création d’une entreprise.

Parle nous un peu plus de BetStock.

Le principe de BetStock est simple : parier gratuitement sur l’évolution des marchés financiers (actions, indices, monnaies, cryptos, matières premières, ...).

Afin de proposer aux utilisateurs de parier de manière intelligente, on leur donne un certain nombre d’informations pour expliquer l’historique, le contexte et les enjeux liés aux actifs financiers sur lesquels portent les paris.

Avec mon associé, Paul-Louis Prevel, on trouve que cet aspect pédagogique est un objectif important pour démocratiser la bourse auprès d’un plus grand public.

Les utilisateurs sont classés en fonction de leurs réponses et les meilleurs reçoivent des lots de nos partenaires.

Comment se déroule ton stage entrepreneurial avec le dispositif IMPULSE ?

Pendant mes études, j’ai accumulé différentes connaissances et réfléchi à tout ce qui allait pouvoir m’aider pour passer à l’action et concrétiser le projet.

IMPULSE m’offre le cadre idéal pour agir, avec 3 ingrédients clés selon moi : le temps, les ressources et l’accompagnement.

La première partie de mon stage a été consacrée au Bootcamp de développement web du Wagon Nantes, dont j’ai pu bénéficier gratuitement grâce au partenariat entre Audencia et le Wagon Nantes[1]. Ce programme intensif sur 9 semaines pour apprendre à coder m’a beaucoup apporté. Le Bootcamp se termine par deux semaines pendant lesquelles on développe entièrement une application web. Grâce à cette formation je peux coder une première version de BetStock et aussi parler la même langue que les développeurs avec lesquels on sera amené à travailler.

Après le Bootcamp, j’ai rejoint la promo PÉPITE Starter [le programme d’accompagnement de la région] qui allie coaching individuel et ateliers thématiques collectifs pour valider une étude de faisabilité économique en 5 mois. Je travaille de manière concrète sur le business plan de BetStock et suis soutenu à chaque étape. Cet accompagnement technique est complémentaire au coaching du programme IMPULSE, et grâce à ces 2 dispositifs j’ai aussi accès à un réseau d’experts.

Quelles sont les prochaines étapes pour BetStock ?

On travaille en ce moment sur le positionnement et le business model. En France, les paris sont encadrés par une règlementation très restrictive, il faut donc être innovant et trouver le business model le plus adapté et le plus rentable. On développe et test une première version de BetStock, avec pour objectifs de valider le concept et le business model et de démarcher des partenaires économiques.


Vous aimerez aussi

Catégories
Entreprises Innovation